Une surprenante exposition à Arbois (39)

Alléchées par l’affiche, nous avons pris la route du Jura pour découvrir à Arbois la Maison Louis Pasteur, ainsi que l’exposition temporaire qui s’y tient actuellement.

Danièle Tournemine est une artiste textile conceptuelle dans la lignée de Marie-France Dubromel, Fanny Viollet et des travaux de l’école Duperré que nous avions découverts en février à « l’aiguille en fête ».
On découvre des textiles anciens revisités d’une manière très contemporaine, tout en poésie et émotions.
Les bouts de tissus sont ici assemblés, empilés, pliés, lovés aux creux d’alvéoles tels des petites mémoires. Marqués, étiquetés, ils font appel à nos sens enfouis… le touché rêche du drap militaire, la volupté des dentelles de jupons, le moelleux de la laine, la fragilité du tulle, le graphisme de la toile à matelas, le rosé d’une gaine, ces encolures et boutonnières…

L’artiste encolle sur de vieux papiers des lingeries délicates, leur donnant ainsi une transparence irréelle, associées à de la correspondance fanée, quelques traits de crayons les voici métamorphosées.

Œuvres diaphanes, archives textiles, Danièle Tournemine tisse fil à fil un travail envoûtant, fait d’hier et de demain.

A voir Maison Pasteur Arbois du 4 juin au 4 septembre 2004.
A découvrir le site internet de l'artiste: http://perso.wanadoo.fr/sdb/ARCH.fil-conducteur/
Un conseil… si la visite vous tente, ne consultez le site qu’après, pour vous laisser le plaisir intact de cette découverte.

Gwen R.

 

L'Aiguille en Fête, Paris 2004

Après un voyage où nous avons gardé la tête froide et les pieds gelés, nous sommes arrivées à la première édition de l’Aiguille en Fête.
Bonne surprise pas d’attente et une atmosphère chaleureuse dès notre entrée...
Beaucoup de stands attrayants nous proposent des ateliers ou donnent volontiers des conseils. D’autres sont inédits comme le musée du feutre de Mouzon dans les Ardennes ou hauts en couleurs comme le stand des fils Tentakulum de Francfort.
Les allées étaient parsemées d’expositions diverses qui auraient méritées une meilleure mise en valeur. Exemple l’exposition d’oeuvres de Marie Thérèse Saint Aubin ou des soeurs Renolet, personnalités toujours disponibles avec lesquelles nous avons pu échanger en toute simplicité.
Parfois il nous a fallu un peu de patience pour approcher les stands pris d’assaut et un peu étroits ...C’est sans doute la rançon du succès de cette première édition.

Corinne D.

Sajou dans la ville. Brunoy 2003
Petite nouvelle au club, voici ma première grande visite d'expo avec les copines du PCB. Départ au petit matin pour Brunoy dans une ambiance de surexcitation générale. Une fois arrivées sur le lieu de l'expo, un charmant comité d'accueil nous souhaite la bienvenue et certaines d'entre nous gagnent avec leur entrée diagramme, livre et autres petits riens qui font tellement plaisir. Pour moi la révélation est bien évidemment la découverte du travail colossal autour des "Sajou". Mon rythme cardiaque s'accélère au fur et à mesure de l'ouverture des tiroirs d'où sortent quantité de merveilles. Puis les ouvres de Françoise Marchadier, dont 2 tout petits (derniers ??) m'ont vraiment enchanté. Le bel alphabet de Valérie Lejeune avec ses imbrications de lettres, et les pages brodées d'après son livre m'ont aussi bien "tilté" !!! Et enfin Marie-Thérèse Saint-Aubin en personne, dont je viens de rester scotchée devant les figues pour ne parler que d'elles, me dédicace son dernier livre et a la gentillesse de me montrer son émouvant cahier de travail. Mille mercis aux organisatrices, je reviendrai avec certitude voir la prochaine expo.
Brigitte E.

Costumes traditionnels chinois (Lyon.69)


La très belle exposition sur les costumes traditionnels de la Chine du sud-ouest, au musée des tissus de Lyon, montre entre autres quelques pièces de tissage et de broderies de techniques très variées, comme le passé plat, le point de nœud et le point de croix. Ces broderies sont souvent exécutées sur de la toile de coton avec du fil de soie. Les motifs géométriques et symétriques comportent des symboles communs à plusieurs cultures comme la svastika, les couples d'oiseaux affrontés, l'étoile à huit branches, ou plus spécifiquement chinois comme le papillon, le dragon ou la grenouille à quatre ou huit pattes, très fréquente sur les porte bébés. Les broderies, exécutées sur des morceaux de tissus, sont ensuite assemblées sur les vêtements. Les zones à broder sont délimitées de mémoire par les femmes à l'aide d'un papier découpé appliqué sur l'étoffe, ou par un motif peint, ou encore par des fils, selon la nature du tissus.
Musée des tissus, 34 rue de la Charité Lyon 2éme
http://www.lyon.cci.fr/musee-des-tissus
Odile O.

Contact
© Point de Croix Bourguignon. Décembre 2001
L' utilisation des ouvrages originaux à des fins commerciales est strictement interdite